Peau atopique : qu'est ce que c'est ?

Une peau atopique fait référence à une peau fragile présentant le risque de développer diverses pathologies cutanées – principalement la dermatite atopique qui est la maladie inflammatoire chronique la plus fréquente de la sphère cutanée. Elle peut avoir un impact significatif sur la qualité de vie des personnes qui en souffrent.

DÉFINITION D’UNE PEAU ATOPIQUE

Une atopie correspond à un endommagement de la barrière cutanée, rendant la peau plus sensible à divers agents irritants ou allergènes. Elle peut conduire à une dermatite atopique qui est une maladie inflammatoire cutanée qui peut toucher tout un chacun et ce, dès le plus jeune âge. A ce jour, les scientifiques ont une compréhension limitée de la pathogenèse de ce trouble. Son étiologie est complexe et peut inclure divers facteurs à la fois génétiques et environnementaux. La dermatite atopique se caractérise notamment par une peau sèche et des démangeaisons. L’atopie est souvent associée à de l’eczéma et des allergies alimentaires ou respiratoires (rhinite allergique par exemple).

Le terme « peau atopique » est souvent utilisé pour décrire des peaux très sensibles pouvant subir des crises telles que l’eczéma ou l’urticaire etc. De manière plus générale, il englobe de nombreuses maladies de la peau découlant d’une sensibilité cutanée.

LA DERMATITE ATOPIQUE : UNE MALADIE FRÉQUENTE

Peu courante dans les pays en voie de développement, la dermatite atopique touche entre 10 et 30 % des enfants et entre 2 et 10 % des adultes dans les pays industrialisés. Cette prévalence a considérablement augmenté ces dernières décennies, plus particulièrement dans les hautes latitudes. La plupart du temps, la dermatite atopique commence dès le plus jeune âge (durant les six premiers mois de vie).

SYMPTÔMES DE LA DERMATITE ATOPIQUE

Les symptômes majeurs de la dermatite atopique sont une peau sèche et des démangeaisons, causant souvent des éruptions cutanées. De nombreux facteurs peuvent être déclencheurs d’une crise d’eczéma. Le fait de se gratter lors d’une poussée augmente le risque d’inflammation, voire d’infections cutanées (notamment par le staphylocoque ou le streptocoque).

Chez la plupart des patients souffrant de cette pathologie, les symptômes cutanés s’améliorent avec le temps. Cependant, l’asthme et la rhinite allergique qui peuvent accompagner la maladie auront moins tendance à s’améliorer chez ceux qui en souffrent. En cas exposition fréquente à la fumée (de tabac ou autre), aux poils d’animaux, aux vapeurs, au pollen, au savon, aux détergents ou à la laine, les symptômes risquent d’être continus et engendrer une mauvaise qualité de vie.

Sources :

1. Kapur S, Watson W, Carr S. Atopic dermatitis. Allergy Asthma Clin Immunol. 2018

2. Kolb L, Ferrer-Bruker SJ. Atopic Dermatitis. [Updated 2020 Aug 13]. In: StatPearls [Internet]. 2021

Laboratoire Janine Benoit

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant
Produit ajouté à la liste

Pour vous proposer une expérience de navigation optimale et vous offrir le meilleur service, ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies utiles pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des statistiques et permettre les partages sur les réseaux sociaux.