Appelez-nous au : 0 489 610 133 - appel gratuit depuis une ligne fixe

Attention le Candida albicans masque souvent un diabète !

Publié le : 08/08/2018 09:41:38
Catégories : Espace Santé

Dans ma newsletter 17 de Janvier/Février 2018, je vous parlais du Candida Albicans et de ses multiples symptômes... Je voudrais, par ce message, vous faire prendre conscience du danger pour votre vie que représente cet hôte indésirable dans votre corps.

L’infection par le Candida est une maladie du XXIe siècle qui a finalement été reconnue par le corps médical et qui est appelée Candidose. La médecine occidentale a connu des succès retentissants, avec les antibiotiques, et a développé une médecine d’urgence très efficace. Mais force est de constater que le traitement des maladies chroniques est très souvent un échec et qu’il n’existe pas de véritable politique de la prévention en Europe. Les symptômes de l’infection par le Candida peuvent correspondre à des problèmes très variés, et c’est souvent la principale raison qui fait qu’on a du mal à l’identifier. Par ignorance, on traite les symptômes séparément. Or, il ne s’agit pas de traiter un symptôme, ou deux, ou trois, mais tout un organisme épuisé et infesté par un parasite. Malheureusement, des années durant, ces personnes ont eu recours à de nombreux médecins, en médecine classique et même en médecine alternative, sans jamais obtenir le bon diagnostic. Le plus souvent sans aucune amélioration de leur état, et beaucoup ont même vu leur état empirer, car se débarrasser du Candida est une tâche extrêmement difficile mais, heureusement, pas impossible.

De nombreuses études médicales démontrent le lien entre les infections au Candida albicans et le diabète. Par un mécanisme chimique et biologique assez complexe, l'infection par le Candida peut toucher tous les organes, devenir récidivante et très difficilement traitable dans le cadre du diabète.

Curieusement les symptômes de l’infection par le Candida albicans ressemblent, fréquemment, à ceux d'un diabète de type I ou II. Lorsque vous consultez votre généraliste et que vous lui suggérez timidement être, probablement, sous la coupe du Candida albicans, dans la majorité des cas il se contentera de sourire… ou bien il pensera au diabète sans suspecter le Candida. Le problème, et il est de taille, est que souvent, soit c’est l’un ou c’est l’autre, ou encore ce sont les deux maladies à la fois !! Et pour compliquer encore plus le diagnostic on peut être en présence de la maladie de Lyme, si peu reconnue en France.

Tous ces symptômes sont communs au Candida et au diabète : soif importante, envie fréquente d'uriner, sensation de faim mais perte fréquente de poids, sensation générale de fatigue, troubles de la vision, troubles de la concentration, problèmes de cicatrisation, problèmes dermatologiques (peau sèche ou hyper-sèche et hyperréactive, apparition de rosacée, de couperose...), augmentation sensible du nombre d'infections opportunistes, mycoses vaginales, récidivantes chez la femme, crampes nocturnes et parfois douleurs articulaires lors de l'absorption d'aliments très sucrés.

Les femmes diabétiques sont très nombreuses à se plaindre de démangeaisons de la vulve. C’est parce que le diabète favorise les mycoses génitales au Candida albicans par un triple mécanisme. Il entraîne d’abord une hyperglycémie, ce qui a pour effet de modifier le pH du vagin et de favoriser le développement du champignon. Il augmente également le phénomène de transpiration (l’humidité est un facteur favorisant) et diminue l’activité de certains globules blancs spécialisés dans la défense de l’organisme. Les hommes subissent eux aussi des démangeaisons génitales et anales dues au Candida...

______________________________________________________________

Témoignage de Jean Pierre

Pour ma part, j'étais persuadé depuis près de 2 ans, d'avoir uniquement une infection du Candida et de devoir, pendant très longtemps être condamné à vivre avec cela, n'obtenant que des réponses narquoises des médecins généralistes. Ayant un peu plus de 40 ans, il a fallu que je tombe sur un généraliste qui a tout de suite compris que j’étais aussi diabétique. Aujourd'hui, je n'ai plus de Candida, grâce à votre traitement complet, ma muqueuse buccale arbore une teinte enfin normale, plus de problèmes dermatologiques etc... Et je n’ai plus non plus de diabète ; une attention portée à mon alimentation et la prise de vos 2 compléments alimentaires.

"La Berberine et le Glucoflor ont eu raison de mon hyperglycémie, Merci..."


La Berbérine est un alcaloïde extrait d’une plante, la Berberis Vulgaris de son nom latin, également appelée Epine-Vinette. Cette plante a été utilisée en médecine et pharmacopée traditionnelle Chinoise et Ayurvédique depuis 2500 ans pour ses propriétés antifongiques, antibactériennes, et pour ses résultats prometteurs sur les troubles intestinaux.


Berbérine



Elle contribue à un meilleur fonctionnement du pancréas tout en réduisant la glycémie à jeun et l'hémoglobine glyquée (HbA1c). Il s'agit d'un des seuls compléments alimentaires naturels qui a un effet similaire à certains médicaments utilisés pour le diabète de type II, comme par exemple la Metformine.

Afin de stabiliser sa glycémie à un taux normal, certaines mesures d’hygiènes sont à adopter pour réduire le taux de sucre ou glucose dans le sang et empêcher le développement du diabète et du Candida albicans :
- privilégier la consommation de viandes blanches, poissons bleus, légumes et fruits en limitant les sucres rapides, lents (à base de fructose), les hydrates de carbone.
- Se priver de collation ou grignotage entre les repas si une petite faim survient.
- Pratiquer une activité physique de minimum 30 minutes par jour.
- Eviter de fumer et boire de l’alcool.

Prenez très au sérieux cette maladie et n’attendez pas pour commencer au plus tôt votre traitement avec GLUCOFLOR qui contient Magnésium, Chrome, Manganèse, Zinc avec en plus les vitamines C, E et B6. Vous l’associerez à la BERBÉRINE.


Je reste à votre disposition si vous avez besoin de moi.


Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)