Appelez-nous au : 0 489 610 133 - appel gratuit depuis une ligne fixe

Connaissez-vous Madame Tu Youyou?

Publié le : 05/04/2018 12:15:30
Catégories : Découvertes , Espace Santé

Madame Tu Youyou

Madame Tu Youyou
, née en 1930 en Chine, est une chercheuse en pharmacie chinoise. Elle a terminé ses études à l’Université de médecine de Pékin en 1955, puis a suivi un cours de formation de deux ans et demi sur les théories de la médecine chinoise traditionnelle à l’intention des experts en médecine occidentale.

Suite aux ravages du paludisme dans les rangs de l’armée nord-vietnamienne, en pleine révolution culturelle, Mao Tsé Toung mit en route le "projet 523" (ainsi nommé parce qu’il a été lancé le 23 Mai 1967). C’était un programme secret de recherche sur le traitement du paludisme, basé sur l’étude des traitements de la médecine traditionnelle chinoise. La mission a été confiée à Madame Tu Youyou... En 1972, elle et son équipe, ont trouvé un médicament antipaludique de structure complètement nouvelle, l’Artémisinine (qing hao su (青蒿素)), qui est le seul médicament provenant de Chine à avoir été reconnu dans le monde entier, et sur lequel repose tous les espoirs de résoudre le problème universel du paludisme résistant aux médicaments classiques.

Le professeur Tu Youyou a aussi dirigé un groupe de recherche qui a inventé quatre “nouveaux médicaments de première catégorie”. Elle a reçu le “Prix national des inventions” et le “Prix national des dix meilleures découvertes dans le domaine de la science et de la technologie” pour les résultats de ses recherches. Elle a reçu en outre les titres suivants : “Éminent scientifique” (premier groupe) par la nation chinoise en 1984, l’une des “dix femmes les plus éminentes” par le gouvernement central en 1994, “Travailleur national d’avant-garde” par le Ministère national en 1995 et “inventrice du nouveau siècle” par l’Office d’État de la propriété intellectuelle de la République populaire de Chine (SIPO) en 2002. Elle est lauréate du prix Albert-Lasker pour la recherche médicale clinique 2011 pour ses travaux sur l'Artémisinine mais surtout reçu le "prix Nobel de Médecine en 2015"

Mais en avez-vous entendu parler ???

Les journalistes spécialisés, la presse écrite et télévisée, devraient nous raconter cette fabuleuse découverte, nous informer des prochains traitements naturels. N´est-ce pas un scoop de savoir que nous avons une plante aux substances naturelles, présente dans la nature, découverte par un prix nobel de la santé suivie par de nombreuses et sérieuses études, qui changera la vie de millions de personnes en souffrance. Non, rien de tout cela. C’est le silence complet. Alors, que s’est-il passé ? Serait-elle devenue gênante ?

Le pouvoir des entreprises pharmaceutiques est immense et le paludisme ainsi que le cancer représente un marché de plusieurs milliards d´euros chaque année. Avec autant d’argent en jeu, il n’est pas surprenant que les sociétés pharmaceutiques cherchent à protéger leurs marques à tout prix en qualifiant de charlatanisme le recours aux produits naturels.


Le monde entier en 2015 apprit l’existence de Tu Youyou, grâce à son prix Nobel de Médecine pour ses découvertes sur une plante antipaludisme et anti cancer : l’Armoise annuelle. Pourtant, sans vouloir accréditer la théorie du complot, il est vrai, qu’après l’obtention de son prix Nobel, on n’a plus entendu parler d´elle comme si elle s’était évaporée…


Paludisme & Cancer


L'Artemisia Annua est une plante aromatique, utilisée depuis des siècles par la médecine chinoise. C’est un puissant remède du paludisme, maladie parasitaire qui reste la plus destructrice de la planète surtout pour les enfants. En plus de soigner le paludisme, les chercheurs scientifiques se sont rendus compte de son extraordinaire efficacité contre le cancer du poumon et du sein.

L'usage médicinal de l'Artemisia Annua remonte à la nuit des temps. En 340 (après J.C.) un scribe taoïste rédige un manuel de traitements d'urgence et donne la recette d'une infusion pour combattre la fièvre. Environ douze siècles plus tard, un médecin naturaliste et pharmacologue, Li Shizen, réalise que ce remède pourrait être utilisé contre le paludisme et l'inclut dans un recueil sur les plantes médicinales qui fera date dans l'histoire de la médecine chinoise.

Artemisia Annua


La Revue des Sciences de la Vie (USA) a présenté une vaste étude de l’Université de Washington, menée par les Drs Narenda Singh et Henry Lai sur l’artémisine.
Ils ont découvert que l’Artémisine pouvait détruire rapidement près de 30% des cellules cancéreuses du poumon. Mais si on la combine avec du fer, elle éradique jusqu’à 98% des cellules cancéreuses, en seulement 16 heures !
Une autre étude a été menée sur des échantillons de tumeurs mammaires cancéreuses in vitro. Vu que ces cellules sont particulièrement riches en fer, si on associe du fer à l’Artémisine, on peut obtenir un taux de 75 % de destruction du cancer après seulement 8 heures et presque 100% en seulement 24 heures. Des recherches, sur des cellules leucémiques, ont donné des résultats encore plus marquants.
Elles ont été éliminées en seulement huit heures.
La concentration en fer des cellules leucémiques pourrait expliquer ces résultats. Elles peuvent, en effet, avoir une concentration en fer 1 000 fois plus élevée que des cellules normales.

Le cas de l’Artemisia Annua est l’exemple le plus flagrant d’une volonté manifeste de cacher l’immense pouvoir de guérison par les plantes médicinales.


Qu'en pensez-vous? Laissez-moi un commentaire.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)