Appelez-nous au : 0 489 610 133 - appel gratuit depuis une ligne fixe

Dépression? attention aux médicaments!!!

Publié le : 22/04/2013 14:03:22
Catégories : Espace Santé , Médicaments dangereux

Dépression

La Paroxetine (Paxil, Deroxat ou Seroxat) est une sérotonine, disons pour simplifier, un antidépresseur, commercialisé en 1992 par GlaxoSmithKline.

En France, la paroxetine est devenue l'un des antidépresseurs les plus prescrits en raison de son efficacité apparente dans le traitement de la dépression, des troubles de l'anxiété, les attaques de panique, les phobies,  les troubles obsessionnels compulsifs et les troubles de stress post-traumatique.

En mars 2004 la FDA américaine obligea la société à ajouter un avertissement sur les emballages des ISRS et d'autres antidépresseurs, afin d'avertir du risque de pensées suicidaires et passages à l'acte chez les enfants et adolescents.

Certaines études ont mis en doute l'existence d'un lien entre ISRS et suicide. Mais de nombreuses nouvelles études prouvent que le risque est augmenté, non seulement chez les enfants et adolescents, mais aussi chez les personnes âgées.

Effets secondaires

Autres effets secondaires à prendre en compte : chez un nombre important de patients (15 à 20 % selon certaines études, et jusqu'à 85 % dans d'autres) on observe des effets indésirables au niveau sexuel : trouble de l'érection, trouble de la libido, trouble de l'éjaculation (éjaculation rétrograde) anorgasmie, problèmes de lubrification vaginale.
Ces effets secondaires peuvent durer des mois, des années, voire définitivement même après l’arrêt du médicament. Ce phénomène est connu et aucun traitement actuel ne parvient à guérir ces troubles. Tout cela est exact pour la plupart des antidépresseurs et pas seulement pour la paroxétine et ses génériques : fluoxétine, sertraline, escitalopram, fluvoxamine...(liste non limitative).

Lors de l’arrêt du traitement, au moment du sevrage, les symptômes les plus fréquents sont: vertiges, nausées, léthargie, céphalées, anxiété, paresthésies, lipothymies, troubles de l’équilibre, tremblements, sudation, insomnie et cauchemars. De tous les inhibiteurs sélectifs de recapture de la sérotonine (ISRS), la paroxétine est celui qui entraîne le plus d'effets de sevrage.

Depuis l'approbation de la paroxetine en 1992 par la FDA, environ 5 000 citoyens américains ont intenté un procès à GSK. Les bénéfices de GSK sont énormes! Pour preuve, le 2 juillet 2012, GlaxoSmithKline (GSK) a payé 3 milliards de dollars pour conclure le plus gros accord, pour fraude, de l'histoire de l'industrie pharmaceutique. Cela concernait le Paxil, le Wellbutrin et l'Avandia.

Cerise sur le gâteau : des tests en milieu pédiatrique ont montré que statistiquement, la paroxétine n'était pas plus efficace pour traiter la dépression qu'un placebo !! Pour finir cet article, le témoignage d’une utilisatrice :

Je prends du déroxat depuis maintenant 8 mois et j'ai des effets secondaires insupportables. Cauchemars, transpirations excessives la nuit avec une odeur de soufre, obligée de me changer, voire de changer les draps. Qu’on se le dise...

Prenez bien soin de vous;  des alternatives naturelles existent et elles sont sans danger! Consultez- moi, si besoin!

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)