Appelez-nous au : 0 489 610 133 - appel gratuit depuis une ligne fixe

Dr. Kousmine, une pionnière en médecine

Publié le : 05/09/2014 15:20:29
Catégories : Billet d'humeur , Espace Santé

Dr. Kousmine, une Pionnière en Médecine

De plus en plus de parutions médicales sensibilisent la conscience du public dans le sens des préceptes qu'a donné la Dr. Kousmine à tous ses patients pendant toutes ses années d'exercice. La nécessité d'adjoindre des vitamines dans le traitement de maladies graves comme la sclérose en plaques (étude du Pr. Roy Swank de Portland) est maintenant devenu une évidence, les modifications de l'alimentation pour la prévention du cancer qui sont actuellement recommandées par la ligue nationale contre le cancer, sont identiques à celles que la Dr. Kousmine donnait régulièrement à ses patients.

Il est cependant dommage que son nom ne soit jamais cité. Ainsi, indirectement ses idées se trouvent confirmées et institutionnalisées, alors qu'elles ont été ignorées, voire combattues, pour manque de fondements scientifiques il y a quelques années. Comme beaucoup de médecins en avance sur leur temps, Catherine Kousmine n'a pas été reconnue à sa juste dimension du temps de son vivant. La Dr Kousmine a compris qu'il ne pouvait y avoir de résultats réels et durables dans le traitement des maladies de notre époque sans revivifier l'organisme par différents moyens permettant de lui redonner les capacités de guérison qu'il semble avoir perdu. Selon elle, (et selon mon expérience) la majorité des maladies chroniques actuelles semble être la conséquence indirecte d'une alimentation qui s'est progressivement et insidieusement dégradée au fil des dernières décennies. Ainsi, si une alimentation erronée est génératrice de troubles de la santé, le retour à une alimentation saine se révélerait être une arme thérapeutique très efficace.

1) La Dr Kousmine fait une mise en garde utile sur une certaine dérive dangereuse des produits alimentaires. Elle propose une "réforme alimentaire" avec le rééquilibre de l'alimentation en réhabilitant certains aliments (céréales complètes,  sucre brun de canne ou miel, mais je dirais pour ces aliments “ avec modération”, huiles obtenues par première pression à froid uniquement, fruits et légumes crus ou cuits, et, en ce qui me concerne je dirais en éliminant, la consommation impérative des margarines et les laits et produits laitiers de vache.

2) La Dr Kousmine aborde un élément souvent laissé de côté : les intestins et sa flore. II faut bannir une alimentation trop riche en sucres et en protéines, qui favorisent le développement d'une flore de putréfaction intestinale, source de maladies. Diètes et lavements sont parfois nécessaires. Catherine Kousmine,  précurseur en médecine, pensait que la maladie est la conséquence d’une trop grande perméabilité de la membrane de l’intestin qui, associée à un déséquilibre de sa flore bactérienne, laisse pénétrer des éléments indésirables dans le sang. Il s’ensuit une surcharge hépatique. Pour lutter contre cet état d’intoxication, le corps sollicite les différents organes ayant des fonctions d’épuration : la peau, l’appareil respiratoire, l’appareil urinaire, l’appareil circulatoire et l’intestin lui-même. Lorsque ces voies d’élimination sont insuffisantes ou déficientes, il faut absolument trouver d’autres possibilités,… des palliatifs en quelque sorte. C’est le plus souvent un mécanisme de « stockage » qui se met alors en place, conduisant aux tumeurs (bénignes d’abord, malignes ensuite) ; aux pathologies articulaires (rhumatismes, arthrose…) ; aux troubles circulatoires (hémorroïdes, varices, phlébite, hypertension…). Dans tous les cas pensez toujours à MEGA-SYMBIO+ !

3) La Dr Kousmine propose de vérifier l'équilibre acido-basique urinaire et de lutter contre une acidification anormale provoquée par l’hérédité, l’alimentation, le manque de certains oligo-éléments et vitamines d’où l’importance vitale de PH. (pensez que le stade ultime de l´acidification est le cancer)

4) Pour la Dr Kousmine il faut tenir compte aussi des implications psychiques de la maladie (quasiment jamais pris en compte en médecine). Personnalité hors du commun, comme tous les pionniers, Catherine Kousmine s'est constamment heurtée à l'opposition de ses confrères pour lesquels elle passait pour un personnage très particulier. Attaquée par les oncologues, critiquée par les neurologues, reniées par la plupart des généralistes et par la presse médicale, elle trouva la force de se battre devant les succès thérapeutiques qu'elle avait, et qui la confortaient sans cesse dans la véracité de ses hypothèses.

Madame Catherine KOUSMINE nous a quittés le lundi 24 août 1992 à l'âge de 88 ans. Cette grande dame a donné une formidable impulsion dans le monde médical en mettant en lumière le rôle primordial de l'alimentation dans le traitement des maladies graves, rôle qui est aujourd'hui largement reconnu. Pour ma part je dois beaucoup aux enseignements du docteur Koussmine, qu'elle en soit remerciée du fond du cœur …

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)