Appelez-nous au : 0 489 610 133 - appel gratuit depuis une ligne fixe

Du soufre pour ne plus souffrir

Publié le : 05/11/2014 15:32:36
Catégories : Espace Santé

Du Soufre pour ne plus Souffrir !

Lorsque j'avais des chevaux, il y a un produit que j'utilisais fréquemment pour un vieux cheval, le MSM. Ce produit est bien connu de tous les éleveurs de chevaux pour ses propriétés calmantes et régénératrices des cartilages. Je vous propose donc, pour soigner vos douleurs de toutes sortes, "un remède de cheval". L’article ci-dessous publié sur le site lanutrition.fr est si bien fait que j'ai le plaisir de le partager avec vous.

Vous trouverez ce MSM sur mon site : www.janinebenoit.com. Il est utile de l'associer, pour un effet complet, à RHUMATOFLOR AUX 13 PLANTES ET 8 OLIGO ÉLÉMENTS et à SUPER ADOLORIS riche en glucosamine et chondroitine pour traiter tous les problèmes articulaires...

Je vous remercie par avance, si vous utilisez ces produits, de me tenir informée des résultats que vous obtiendrez. Je pense que vous ne serez pas déçu, tout comme les milliers d'utilisateurs qui utilisent ces produits depuis des années... "Le méthyl-sulfonyl-méthane (MSM) est une source stable, riche et naturelle de soufre organique. Le soufre est présent en concentration élevée dans le collagène de la peau, des articulations et des vaisseaux sanguins. Dans les articulations, il participe à la production du sulfate de chondroïtine, du sulfate de glucosamine et de l’acide hyaluronique qui confèrent au cartilage son élasticité. Il joue un rôle critique dans la stabilité et l’intégrité du tissu conjonctif et des protéines. Grâce au soufre qu’il renferme, le MSM contribuerait à maintenir en bon état les tissus conjonctifs (tendons, derme profond, collagène, cartilage, etc.). Le soufre est crucial à l’action du glutathion, un neutralisateur de radicaux libres très puissant, nécessaire pour la formation et la restauration de la matrice cellulaire du cartilage.

Où trouver du MSM ?

Hautement biodisponible, le MSM est naturellement présent en faible quantité dans de nombreux aliments (lait de vache, particulièrement riche s’il n’est pas chauffé, viande, fruits de mer, algues, fruits et légumes, thé, café, chocolat), mais il est détruit par chauffage, séchage et autres méthodes de traitement de l’industrie alimentaire moderne. De plus, l’agriculture moderne a réduit considérablement la présence de MSM dans les plantes. A dose thérapeutique, le MSM est disponible sous forme de complément alimentaire.

Les preuves scientifiques

Découvert dans les années 1970 aux États-Unis, le MSM a été initialement très utilisé en médecine vétérinaire pour lutter contre les troubles inflammatoires musculaires et articulaires, notamment chez les chevaux de course et les chiens de race. Actuellement, il est essentiellement proposé dans le contexte des compléments alimentaires, pour soulager les douleurs liées à l’arthrose. Deux essais cliniques de bonne qualité méthodologique sur plusieurs centaines de personnes souffrant d’arthrose semblent justifier son usage dans ce contexte. Une étude en double aveugle a montré une réduction de 82 % de la douleur de patients arthrosiques après six semaines de supplémentation avec 2,25 g de MSM quotidiens. Un essai clinique de qualité a également montré que l’association de MSM et de glucosamine soulage efficacement les douleurs arthrosiques. L’association des deux molécules semble synergique et donne de meilleurs résultats que chaque composé pris séparément.

Conseils d’utilisation et précautions

Des études montrant que le taux de MSM dans l’organisme baisse fortement avec l’âge, la supplémentation apparaît donc logique en cas d’arthrose, surtout chez les personnes qui ne consomment ni lait ni aliments non traités. Non toxique et sans incompatibilité médicamenteuse, le MSM doit être pris de façon régulière chaque jour pendant une période prolongée. Les premiers résultats bénéfiques apparaissent après trois semaines environ.  Les effets indésirables sont rares. Les plus fréquemment signalés sont des nausées, des diarrhées et des maux de tête.

Posologie conseillée

Prendre 1,5 g par jour en deux ou trois prises. Augmenter la dose jusqu’à 6 g par jour, au besoin. Il est parfois associé dans des compléments alimentaires au sulfate de chondroïtine et au sulfate de glucosamine". article original publié par le site la nutrition.fr

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)