Appelez-nous au : 0 489 610 133 - appel gratuit depuis une ligne fixe

Informations complémentaires sur les médicaments contre le Syndrome des jambes sans repos et la maladie de Parkinson.

Publié le : 13/03/2013 10:54:24
Catégories : Espace Santé , Médicaments dangereux

Comment remédier au Syndrome des jambes sans repos et la Maladie de Parkinson ?

Un documentaire, diffusé hier soir sur France 5, a révélé le combat d'un avocat contre le labo GSK, qui n’avait pas jugé utile d’informer les autorités sanitaires des effets secondaires connus d'un médicament, le Requip, prescrit contre la maladie de Parkinson.

La substance active de Requip LP est le ropinirole qui appartient à toute la classe des médicaments appelés agonistes dopaminergiques.

Ces effets indésirables sont des effets indésirables dits « de classe », c’est-à-dire qu’ils concernent l’ensemble des médicaments de cette classe thérapeutique.

Malgré une armée d’avocats pour le défendre, la condamnation du laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a été confirmée par la cour d'appel de Rennes. Il doit indemniser de 207.000 euros un homme ayant souffert d'une addiction au jeu et au sexe liés à la prise du médicament Requip, destiné à traiter, dans son cas, la maladie de Parkinson. Ce patient, dont les troubles ont totalement cessé à la fin de son traitement en 2005, avait attaqué le laboratoire GlaxoSmithKline devant le tribunal de grande instance de Nantes. Ruiné et traumatisé par tous ses abus, l'homme avait fait trois tentatives de suicide. En deux ans de prises du Requip, il avait quasiment dilapidé toutes les économies de son ménage, commis des vols et souffert d'une hypersexualité compulsive qui l'avait conduit à s'exhiber sur internet, à se travestir et à se faire violer. Pour ce patient et pour 15 % des personnes qui prennent ces médicaments, c’est une véritable descente aux enfers avec la ruine financière par l’addiction au jeu, la destruction de leur famille, le déshonneur en ce qui concerne l’hypersexualité et les déviances sexuelles et certains voient dans le suicide leur seule échappatoire.

Au Canada, la justice a autorisé une campagne de communication pour inciter les patients utilisateurs du Mirapex, proche cousin du Requip, à se déclarer pour bénéficier de l’indemnisation. Quand un laboratoire pharmaceutique, et des universitaires de la discipline médicale concernée, dissimulent aux médecins prescripteurs et aux patients, les effets secondaires de ces médicaments ou leur font croire que les effets bénéfiques à en attendre sont beaucoup plus grands que les risques dangereux pour la santé, il y a fraude de l'industrie pharmaceutique avec la complicité des experts achetés et de certains médecins universitaires corrompus.

Les amendes de 2012 payées par les laboratoires Abbot et GlaxoSmithKline (GSK) ne représentent qu’un modeste pourcentage des profits de ces compagnies qui pourraient très bien considérer ces amendes comme simplement une de leurs dépenses de fonctionnement ; en fait un tout petit pourcentage de leurs revenus globaux. Pourcentage très raisonnable par rapport aux profits engendrés par le médicament particulier qui leur vaut d'être inquiétés.

Dans tous les procès, le temps joue pour les laboratoires, car les patients n'ont souvent pas les moyens financiers pour se battre ou la force suffisante pour s'engager dans un bras de fer de plusieurs années et quand les victimes seront décédées ce sera difficile de les indemniser… Très prochainement un produit naturel ayant les mêmes indications que ces médicaments, mais sans leurs effets secondaires, sera disponible; vous pourrez me contacter pour en savoir plus.

Prenez soin de vous et soignez-vous bien.

Partager ce contenu

Voir tous les commentaires (3)

Janine Benoit


17/03/2013 11:44:39

En lisant attentivement mon article vous auriez pu lire qu'il s'agit de 15 % des patients qui souffrent des effets secondaires et tant mieux pour vous si vous faites parti des des 85 % restants !! C' est faire injure à la personne malade et à son avocat, de prétendre qu'ils ont mené, ET GAGNÉ, cette bataille contre la véritable armée d' avocats du labo simplement par cupidité! Je vous signale que , dans les 2 cas présentés, les femmes (qui pleuraient) était aux cotés de leur maris ! C' était un reportage important car n' oubliez pas le silence du labo à propos des effets secondaires connus et c' est d' ailleurs pour cela qu' il a été condamné. Que chaque patient fasse son choix en connaissant les bénéfices/risques des médicaments prescrits ce serait normal. Si, en France, les malades avaient la possibilité, comme aux USA, de se regrouper pour attaquer les laboratoires fautifs de manquements ou de manipulations d'informations sur les effets secondaires, on assisterait à de très nombreux procès qui n'auraient pas la possibilité d'être étouffés comme on l' a fait dernièrement pour le Médiator.

Bourdillon


14/03/2013 22:17:17

Pauvre reportage trash encore une tele realite,comme on les voit partout meme sur france 5. 2 bonhommes qui dilapident leurs fortunes parcequ'ils sont parkinsonien sous Requip ,et accroc au sexe, n'ont trouve que le moyen de se refaire en attaquant ce medicament miracle.Mon oncle a survecu plusieurs annees grace a ce med recent le seul qui le soulage,moi je revis aussi grace a lui pour mes insomnies .Je suis passe par un grand labo du sommeil connu. Faudrait peut etre demander à ces messieurs à quelle dose il prenait leur dopamine , j'ai lu qque part que un en prenait 8 g par jour ,sur qu'a cette dose enorme il peut y avoir des effets nefastes ,et a quoi ces messieurs se soignent ils pour leur parkinson , bien sur avec de la dopamine pour en reduire les effets et qui bien meme pourrait etre du Requip. Vraiment un reportage voyeur "sexe jeux et tralala" comment peut on regarder cette triste et pauvre comedie ou la cupidite et la betise humaine et au milieu de ces histoires sordides .Mesdames vous n"avez pas aussi fait grand chose pour sauver vos maris et votre maison. Triste reportage , bravo à l'avocat qui en a tire benefice il a vu sexe mensonge et video,ce qui ce vend mieux à la TV.

Solange


14/03/2013 08:42:05

J'ai vu cette émission et je suis scandalisée par ces laboratoires dont le but principal est de gagner de l'argent aux dépens des malades.La justice n'est pas la même pour tout le monde

Ajouter un commentaire

 (avec http://)