Appelez-nous au : 0 489 610 133 - appel gratuit depuis une ligne fixe

La vitamine E indispensable à notre santé

Publié le : 26/03/2013 12:26:07
Catégories : Espace Santé

Vitamine E

La vitamine E est, avec la vitamine C, la vitamine la mieux connue du grand public. La vitamine E, comme les vitamines A, D et K, est une vitamine liposoluble c'est-à-dire qu'elle est soluble dans les graisses. Par opposition, les vitamines hydrosolubles sont solubles dans l'eau. C'est le cas de la vitamine C et des B.

En général, la vitamine E est mélangée à une huile végétale, souvent de germe de blé, mise dans des gélules hermétiques à l'air. Elle doit être conservée à l’abri de la lumière.  

Apports journaliers recommandés en vitamine E 

D'après l'AFSSA (agence française de sécurité sanitaire des aliments), les carences en vitamine E sont importantes dans la population, puisque, d'après la synthèse des études de terrain effectuées, plus de 30 % de la population française reçoit moins de 8 mg/j, ce qui est très largement inférieur au 12 mg/j conseillés, indispensables au maintien d'une bonne santé. On estime qu’en dessous de 7 mg/j de vitamine E, le risque de cancer du sein augmente de 50 % (cause majeure de décès chez les femmes). La population féminine concernée par cette augmentation du risque cancéreux est donc loin d'être négligeable, même s'il n'est quasiment jamais évoqué dans la grande presse ou même les revues spécialisées.
L'insuffisance pancréatique tout comme le manque de sécrétion de sels biliaires peuvent conduire à un déficit en vitamine E. Les carences sont aussi liées à des maladies qui causent des troubles d’absorption des matières grasses (par exemple, les troubles kystiques, la maladie coeliaque et de Crohn). C'est surtout à long terme que les symptômes de la carence se manifestent, généralement par des problèmes neurologiques attribuables à une mauvaise conduction nerveuse.

Vitamine E alimentaire naturelle

On trouve la vitamine E dans l'huile de germe de blé, le germe de blé et les autres céréales germées, les légumes verts à feuille, la plupart des graines oléagineuses et les huiles végétales, le beurre, le foie, la viande, le jaune d'œuf et les produits laitiers (non conseillés pour autant). Le dosage de la vitamine E de synthèse est en général établi par rapport à celui de la vitamine E naturelle suivant des tables d'équivalences qui sont largement obsolètes d'un point de vue scientifique... Les apports trop faibles en vitamine E qui concernent déjà une grande partie de la population sont, par conséquent, encore bien plus importants qu'on ne le croit. D'après l'expérience du Pr Henri Joyeux, cancérologue réputé qui attache une grande importance à l’alimentation, de nombreuses huiles alimentaires non Bio, sont supplémentées en vitamine E (probablement de synthèse donc sans intérêt), alors que les huiles d'origine biologique apportent une quantité élevée de vitamine E naturelle.

La vitamine E de synthèse, de plus en plus synthétique, est huit fois moins active que l'équivalent de vitamine E de source naturelle ! L'organisme ne reconnaît comme active et assimilable que la forme dextrogyre, qui correspond à la vitamine E naturelle (D-alpha-tocophéryl). De ce fait, on comprend pourquoi les études faites avec de la vitamine E de synthèse, en particulier pour le traitement ou la prévention des maladies cardio-vasculaires, ne donnaient pas de résultats concluants.

La vitamine E de synthèse, E 307 308 et 309, est utilisée dans les produits alimentaires pour l'alimentation animale et humaine, comme additif antioxydant. Le E 306 correspondrait à la forme naturelle.

Origine des compléments alimentaires de vitamine E naturelle

La recherche est malheureusement bloquée du fait que quasiment personne, et surtout pas les pouvoirs publics ne se soucient des problèmes de santé que peut poser le remplacement de la Vitamine E naturelle par la vitamine E de synthèse.

Dosages des compléments alimentaires

La vitamine E naturelle est dosée à 400 UI d'alpha-tocophérol, dose que l'ensemble des spécialistes s'accorde pour considérer comme très sûre. Des dosages plus importants sont parfois utilisés en thérapie d'une maladie cardio-vasculaire car la vitamine E est un fluidifiant sanguin. Il faut donc en signaler la prise au médecin si on prend des anticoagulants ou si on doit subir une opération chirurgicale. L'effet protecteur n'est complet qu'après 1 à 2 ans de prise régulière, temps nécessaire pour saturer l'ensemble des cellules de l'organisme. La vitamine E comme le cholestérol est retrouvée dans la plupart des organes. Par ordre de concentration décroissante, on la retrouve dans le tissu adipeux (90 % de la vitamine E stockée dans l'organisme), les glandes surrénales, l'hypophyse, les testicules, les plaquettes sanguines, le cœur, les muscles, les ovaires, le plasma.

Effets constatés de la Vitamine E

1) Effets antioxydants

2) Protection cardio-vasculaire en association avec les Oméga : Les acides gras oméga-3 sont un facteur protecteur de la santé très important et doivent équilibrer les apports en oméga-6 qui sont beaucoup trop importants en proportion dans l'alimentation occidentale.

3) La vitamine E et le cancer : L'effet protecteur de la vitamine E est indispensable pour les cancers du poumon, du tube digestif et les cancers de l'œsophage qui, depuis plusieurs années, augmentent de façon massive dans le monde occidental en rapport avec l'acidité et les reflux gastriques et la consommation de tabac et d'alcool. La vitamine C et surtout la vitamine E sont fortement protectrices de ces cancers, l’effet protecteur est obtenu avec plus de 100 mg de vitamine C (réduction du risque de 66 % !) et plus de 13mg de vitamine E (réduction du risque de 87 % !)

4) Des effets divers et positifs sur l'immunité : De récentes études ont montré qu'une supplémentation en vitamine E au-delà des doses recommandées améliore l'immunité, la reproduction et le renouvellement des lymphocytes et l'activité des cellules killer naturelles, en particulier chez la personne âgée... La vitamine E ralentit (comme d'autres vitamines et antioxydants) l'accumulation des dépôts de lipofuscine un déchet intracellulaire qui augmente significativement avec le vieillissement. Plusieurs études ont montré que le risque de cataracte est d'autant plus élevé que le taux plasmatique de vitamine E est faible. Des antioxydants comme la vitamine C et E ou le sélénium sont en effet présents en quantité particulièrement importante dans l'humeur aqueuse de l'oeil. Ces suppléments permettraient de diminuer significativement le risque de cataracte, 160 000 cas en France.

La vitamine E est conseillée aussi pour plusieurs raisons

- Soulager les problèmes menstruels 

- Prévenir la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la dégénérescence maculaire et le diabète. 

- Soulager les symptômes de l'arthrite. 

- En usage topique pour aider à la guérison des blessures mineures et des brûlures et pour réduire la formation de cicatrices. 

- La vitamine E contribue à la santé de nos cheveux en favorisant la circulation sanguine. Certaines personnes voient des résultats positifs justes en appliquant l'huile directement sur le cuir chevelu avant de faire un shampoing.

Pour votre santé, pensez à faire des cures de vitamine E…

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)