Appelez-nous au : 0 489 610 133 - appel gratuit depuis une ligne fixe

Les acariens: qu'est-ce que c'est? Comment s'en protéger ?

Publié le : 15/10/2012 20:54:10
Catégories : Espace Santé

Les acariens sont des animaux minuscules (0,3 mm) de la famille des araignées. Le plus petit acarien découvert a une taille de 0,1 mm. Il s'agit de l'Acaropsis woodi, un parasite des abeilles. L'acarien le plus gros est une tique africaine dont la taille peut atteindre 3 cm chez les femelles.

Pour survivre, les acariens ont besoin d'un milieu humide et chaud. Ils se nourrissent de pellicules, animales et humaines, et prolifèrent surtout en présence de moisissures. Un couple d'acariens peut donner naissance à plus de 200 000 individus en moins de 5 mois ! Les scientifiques dénombrent pas moins de 500000 espèces d'acariens sur la planète, et on compte entre 2000 et 15000 acariens par gramme de poussière !. Ils vivent sur les fibres naturelles ou synthétiques. En milieu défavorable, si l'air est sec et froid et la lumière trop forte , ils se cachent plus profondément dans les matelas, les peaux d'animaux, les sofas ou encore les tapis pour s'y multiplier… L'allergène principal se trouve dans les déjections des acariens en suspension dans l'air ambiant. En entrant en contact avec la peau et la muqueuse respiratoire, ils provoquent des réactions allergiques telles que le rhume chronique, l'asthme bronchique et l'eczéma atopique.

Comment essayer de maîtriser l'exposition aux acariens ?

La poussière de maison est un mélange de différents éléments d'origines humaine et animale (cheveux, poils, pellicules), de fibres, de spores de champignons, de plumes, de bactéries d'acariens. Il y a 150 espèces différentes d'acariens dans la poussière de maison. Comme on ne peut venir à bout de toutes les poussières, notons que le la présence d'acariens dans la maison n'est pas le signe d'un manque de propreté !

On obtient un climat défavorable pour les acariens avec une humidité relative de l'air ne dépassant pas 50% et une température de 19 à 21°C (16° à 18°C dans la chambre à coucher). Des fenêtres embuées sont un signe d'humidité élevée de l'air favorisant la croissance des moisissures et donc la prolifération des acariens. L'humidité du lit crée des moisissures invisibles dans la literie, favorisant ainsi la digestion des peaux mortes absorbées par les acariens. Leurs déjections sont en fait les principales substances allergisantes et continuent à provoquer les symptômes d'allergies même après la mort des acariens. Bien souvent les personnes qui souffrent d'allergies aux acariens pensent souffrir d'allergie à la plume ou d'allergie à la poussière. Ceci est dû à une vieille confusion entre l'endroit où on en trouve beaucoup (les oreillers en plumes) et les allergènes...A l'heure actuelle des études prospectives sur les rhinites allergiques perannuelles (rhinites chroniques essentiellement liées aux acariens) évaluent à 20 à 30% les patients qui développeront un asthme si leur rhinite n'est pas traitée.

Comment faut-il agir face aux acariens ?

Il faut agir sur l'ensemble des facteurs qui optimisent leur multiplication : Dans la chambre

1. Les mesures d'hygiène domestique jouent un rôle déterminant. La chambre est la pièce à laquelle on accorde le plus d'importance: nous y passons plus d'un tiers de notre vie et les acariens s'y trouvent en plus grand nombre, notamment dans la literie. Il est souhaitable de se débarrasser, ou tout du moins limiter, les garnitures textiles inutiles : moquettes, rideaux lourds, meubles capitonnés, les peluches des enfants qui sont aussi des gîtes favorables aux acariens. Il faut également interdire l'accès de la chambre aux animaux domestiques qui favorisent la pullulation des acariens. Il est préférable d'utiliser un matelas et des oreillers en mousse synthétique, un sommier à lattes et d'éliminer les couettes en plumes.

2. Des tests disponibles en pharmacie permettent de connaître la teneur en acariens des poussières et d'adopter ainsi les mesures les plus adéquates. Des solutions acaricides et dénaturantes permettent de traiter la literie mais aussi les moquettes.

3. Il ne faut pas négliger non plus l'entretien ménager de la maison, même si cela paraît un peu astreignant : aspiration quotidienne si possible, des poussières du sol, nettoyage régulier et soigneux de la chambre en utilisant un chiffon humide sur les surfaces du mobilier pour éviter de mettre en suspension les poussières allergisantes (en portant si nécessaire un masque pendant ces travaux d'entretien), aération du lit ainsi que le lavage des couvertures à l'eau chaude (plus de 55°C) tous les 3 mois, de la housse de matelas 2 fois par an à 60°C, des peluches également, chaque mois, ou les placer dans un congélateur.

4. Enfin certaines précautions sont à ne pas négliger : Ne pas surchauffer la chambre (18° est la meilleure température), ne pas trop l'humidifier non plus (un taux idéal se situe entre 40 et 50%). L'aérer en ouvrant largement les fenêtres; les acariens résistent mal aux rayons ultraviolets et le soleil constitue le meilleur acaricide naturel. Ranger les vêtements dans une armoire fermée. Utiliser des sacs aspirateurs multicouches ou des filtres HEPA spéciaux pour y retenir 99,97% de particules de 30 microns. Eviter les chauffages à air pulsé. Entre le fond des meubles, tels que les armoires, et les murs de la chambre laisser un espace de 10 cm. Au lieu d'étagères ouvertes, utiliser de préférence des commodes avec des tiroirs qui ferment bien. Dans la chambre, ne mettez pas de plantes en pots ni d´humidificateurs car ils stimulent la croissance des moisissures .

Partager ce contenu

Voir tous les commentaires (3)

la maison de la literie


12/06/2013 11:50:02

Très bon article. Je vous remercie.

Janine Benoit


12/02/2013 15:24:23

Merci à vous!

Charlotte


16/10/2012 11:10:55

Bon article... Merci pour ces informations Janine

Ajouter un commentaire

 (avec http://)