Appelez-nous au : 0 489 610 133 - appel gratuit depuis une ligne fixe

L'intestin, siège de toutes nos maladies!

Publié le : 12/05/2013 12:19:38
Catégories : Espace Santé

L'intestin, notre 2ème cerveau !

D'après le Dr. Koussmine, il faut savoir que nos matières fécales nous renseignent assez précisément sur notre mode de vie et notre état de santé.

Des selles normales doivent être brunes, compactes, et pratiquement sans odeur. La couleur brune provient des déchets du sang, notamment de l’hémoglobine qui passe dans la bile puis dans l’intestin gréle et le colon. Voici quelques déductions possible selon l'apparence de vos selles :

  • Si elles sont jaunes, c'est que le transit est trop rapide.
  • Si elles sont rouges ou noires : cela indique la présence de sang dans les selles (ou que vous avez mangé des betteraves). Si c'est du sang, il faut consulter rapidement un médecin. Lorsque l'oesophage, l'estomac ou le duodénum saignent, les selles seront presque noires (le sang est digéré). Si les saignements proviennent de l'intestin, du colon, du rectum ou de l'anus, les selles sont couleur rouge vif.
  • Si elles sont vertes : cela peut-être la conséquence d'une cure de fer ou d'une trop grande consommation de légumes verts. Mais les selles vertes indiquent, comme les jaunes, une digestion trop rapide.
  • Si elles sont blanches : Cela indique un manque de sécrétion de bile par le foie. Cela peut indiquer une pathologie du foie ou une obstruction des voies biliaires (à cause d'un calcul par exemple) et il faut alors consulter et faire une cure d'Hépatoflor ou de Desmodium.

Normalement, les selles doivent être presque sèches et bien moulées, mais si elles sont trop sèches, dures et difficiles à expulser, dans le genre crottes de biques, c’est de la constipation.
Si elles sont grasses et collantes c´est que votre organisme digère mal les graisses de votre alimentation. Cela peut provenir d’un problème de pancréas, de foie ou d'intestins, ou bien alors dans le pire des cas de parasites intestinaux ou de champignons tel que le CANDIDA ALBICANS qu'il faut impérativement traiter.
Si vous avez la diarrhée, cela peut être parfois une fausse diarrhée après une période de constipation mais cela peut etre aussi, une gastro-entérite, ou de l'intoxication alimentaire, ou des médicaments (antibiotiques, antiacides...) ou un abus d'alcool, de café ou de tabac. Si cela dure plusieurs semaines, il faut envisager un intestin irritable, une hyperthyroïdie, le diabète, une maladie de crohn, ou un problème de malabsorbtion, d'intolérance alimentaire ou d´allergie (gluten, lactose...).

Une flore perturbée, surtout en présence de Candida, entraîne un excès de perméabilité intestinale, et donc le passage de protéines indésirables, comme des bactéries ou des toxines dans le sang. Il s’ensuit des infections, mais aussi l’installation d’une  inflammation chronique. Les bactéries commencent à pulluler en nous à partir de l'accouchement et de nos premiers contacts avec le monde. Des recherches montrent que c'est le développement de ce microbiome (milieu où vit la microflore de notre organisme) dans les premières années de la vie qui peuvent être déterminantes pour la santé mentale de l'adulte.

Combien de fois doit-on aller à la selle par jour ?

On dit souvent qu’aller à la selle une fois par jour est un bon rythme, au-delà de 3 selles par jour c’est la diarrhée. Beaucoup d’entre nous souffrent de paresse intestinale. En plus de la sédentarité, qui ralentit le métabolisme, l’une des raisons principales à cette constipation c'est que nous ne buvons pas assez entre les repas. L’autre raison c'est que nous ne mangeons pas assez de fibres notamment : épinards, carottes, petits pois, haricots; les salades doivent être toujours mangées en début de repas, comme les fruits, pour ne pas bloquer la digestion.

La paresse intestinale provient très souvent d’un défaut de la flore intestinale pour cause alimentaire ou  suite á la prise de médicaments tels les antibiotiques.

Cure conseillée

Il est donc fortement conseillé de faire des cures régulières de :

1) Pré-biotiques et pro-biotiques comme MEGASYMBIO. D'ailleurs deux études publiées montrent que les personnes ayant un déficit en bactéries intestinales ont un plus grand risque de maladies liées à l’obésité.

2) Lapacho (Tecoma adenophylla) un arbre dont l'écorce a des propriétés antiputrides et favorise le développement et la fixation des bonnes souches de ferments dans la paroi intestinale.

3) Griffe du chat (Uncaria tomentosa). C'est une plante qui soutient l’intestin dans la plupart de ses fonctions : elle favorise la régénération de la muqueuse, a une action anti-inflammatoire sur celle-ci, évite les ballonnements en modérant les réactions excessives de la flore intestinale, aide l’organisme à éliminer ce dont il n’a plus besoin. En plus, une cure longue durée ne présente aucun risque. Ces 2 plantes entrent dans la composition d´A-ONCOSID.

4) En cure un mélange de 13 plantes utiles à l'intestin comme BIOCOLON. On a tendance à croire que les excréments humains dégagent une odeur fétide. Lorsque les intestins fonctionnent bien et que le côlon fait son travail , les selles ne dégagent pas de mauvaise odeur. Mais en présence de bactéries et de levures nuisibles, le transit est perturbé avec des selles malodorantes. Il faut réduire les viandes, les fromages, les graisses et les sucres et consommer des légumes, des fruits et des céréales pauvres en gluten (riz, sarrasin, millet…). 

Faire une cure de pré et pro-biotiques avec Mégasymbio, et une cure de Citrusflor, anti-bactérien, anti-fongique, anti-virale..

Les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin touchent environ 200 000 personnes en France. elles sont très difficiles à vivre. Diarrhées, douleurs abdominales, fièvre, fatigue, perte ou prise de poids, tous ces symptômes sont dus à une inflammation du colon et du tube digestif.. Il est possible de traiter avec succès toutes ces pathologies avec une alimentation adaptée.

Depuis des années, des médecins et chercheurs canadiens ont démontré que l’autisme acquis, pouvait être amélioré lorsque l’enfant montrait des symptômes intestinaux et qu'un régime alimentaire était mis en place.

De par mon expérience je soutiens que l'intestin est l'organe le plus important de notre corps et que notre santé dépend en grande partie de son état. N'oublions pas qu'une grande part de nos defenses immunitaires sont situées dans l´intestin et qu'il y a autant de neurones dans l'appareil digestif que dans le cerveau.

Médecine chinoise

En fait, selon la médecine chinoise, un être sain a son l’énergie dans l’abdomen, mais si cette énergie est défaillante, cela a pour conséquence des troubles physiques  mais aussi mentaux. On a découvert récemment que l’intestin avait aussi une fonction hormonale. Il sécrète une cinquantaine de substances (peptides) qui agissent à distance par l’intermédiaire de signaux envoyés au cerveau. Certains interviennent dans le contrôle de l’appétit, ce qui fait naître des espoirs de traitements contre l’obésité et le diabète de type 2.

Pour aider à retrouver l’équilibre : En médecine chinoise et dans les arts martiaux japonais, on insiste souvent dans le fait que l'on pense aussi avec son ventre, notre second cerveau : cette hypothèse est confirmé par la science, sauf que les asiatiques le savent depuis des centaines d’années, voire même plus de mille ans.

Conclusion : Prenez bien soin de votre ventre...et faites très attention à votre alimentation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)