Appelez-nous au : 0 489 610 133 - appel gratuit depuis une ligne fixe

Un reportage en photo sur une malade du cancer. Accablant !

Publié le : 16/04/2013 17:09:14
Catégories : Espace Santé

Le cancer, la antise de tout le monde

« Arrêtez le mal avant qu'il n'existe ; calmez le désordre avant qu'il n'éclate ». Lao-Tseu. Cela pourrait être la recommandation essentielle dans la prévention des maladies graves!!

Le site, que j’inscris à la fin de ce billet d’humeur,   est émouvant, difficile à visionner et pourtant plein d’amour et spécialement angoissant.

C’est la démonstration de la difficulté à guérir une maladie dont les chiffres ne font qu’augmenter, quoi qu’en disent les instances médicales. On pourrait penser que tout est fait pourtant pour venir à bout du cancer. Mais il n’en’est rien !

"De nombreux oncologues recommandent la chimiothérapie pour presque tous les types de cancers, avec une foi qui n'est même pas ébranlée par des échecs presque constants." (Albert Braverman, MD, "Medical Oncology in the 90s", Lancet, 1991. 337, p. 901) "

Chacun sait que les traitements allopathiques de chimiothérapie sont extrêmement lourds, usants, pénibles à supporter. Le système immunitaire s'effondre à tel point, que vous pouvez être guérit du cancer et mourir d'une autre maladie !. L'institution médicale n'ignore plus les critiques que l'on peut faire à la chimiothérapie, alors un plan B a été mis en œuvre depuis 2010 : " La cancérologie personnalisée ".  Un nouveau grand espoir !

Mais selon le professeur Jacques Lacaze, éminent cancérologue, nous sommes repartis pour 100 ans dans ce nouveau mirage avec à la clé une nouvelle manne de fric pour l'industrie pharmaceutique, aux dépends des malades (et des contribuables). Le professeur Jacques Lacaze préconise plutôt la priorité absolue de la prévention plutôt que le dépistage. Cela veut dire que chacun doit prendre en charge sa santé à tous les niveaux car aucun cancérologue, ne vous dira de vous préoccuper de votre équilibre acido-basique. Pourtant l’acidité provoque une pullulation des bactéries intestinales, puis une fermentation et une putréfaction du bol alimentaire qui provoquent une inflammation latente dans tout l’organisme, ce qui fait le lit de toutes les maladies!

L’alimentation n’est jamais évoquée !... Les médecines naturelles mais complémentaires ne sont jamais proposées et ont mauvaise presse. L’influence de la psychologie est ignorée!...

L’homéopathie est présentée comme une pata-médecine !... Je suis sure qu’il existe encore d’autres pistes…

Dans mon prochain article, je vous exposerai les dangers d’un médicament de chimiothérapie qui est plus nocif que la maladie elle même. On se demande bien pourquoi il continue à être prescrit, mais on comprend mieux quand on sait qu’il coûte très cher et qu’il rapporte une fortune au laboratoire qui le fabrique.

En attendant je vous invite à vous rendre sur le site ci-après et à me laisser vos commentaires. https://mywifesfightwithbreastcancer.com

Prenez bien soin de vous et faites connaître mon blog; ses informations rendront peut-être service à d’autres personnes. Je lutte pour des valeurs auxquelles je crois. Chaque action individuelle est peut-être une goutte d'eau... mais comme dit un proverbe africain : "Des millions de fourmis, ensemble, peuvent soulever un éléphant".

Partager ce contenu

Voir tous les commentaires (3)

Janine Benoit


29/11/2013 14:11:34

La médecine naturelle n'est pas prise au sérieux pourtant grâce à mon expérience de plus de 40 ans dans cette médecine, plus complexe et plus complète que ce qu'elle parait, je peux garantir que les résultats obtenus dans des pathologies graves, sont souvent incroyables. Mais peut on faire boire un âne qui n' a pas soif ? merci pour votre commentaire.

Jocelyne


26/11/2013 13:37:44

En raison de mon expérience, je peux témoigner sur le sujet. Des voix se sont élevées dénoncer les effets d'une mauvaise alimentation, du stress, des chocs, de la pollution, etc. Mais nos oncologues autrement dit le pouvoir médical qu'entend-il ? On décèle des sourires presque ironiques lorsque l'on dit qu'en parallele d'une chimio on a un accompagnement homéopathique et on ose dire toutes les séances de relaxation, de visualisation...que l'on pratique...Une chimio, c'est difficile...sans compter tous les troubles qui s'ensuivent ou s'accentuent...Toutefois, l'après-cancer demande une réelle prise en main de soi-même...personnellement, c'est un réflexe de tous les jours et modestement j'invite toutes et tous à bien prendre cela en compte...il me semble que nous avons une sorte d'intuition (en espérant qu'elle soit objective)qui nous fait comprendre ce qui est bon pour rebondir et vivre non pas comme avant mais mieux qu'avant si l'on considère que la maladie est porteuse de message et que l'on essaie de comprendre et d'aller aux essentiels (personnels à chacun-e)de notre vie plutôt que de se noyer dans des superflus qui ne nous font pas baucoup avancer! Cordialement

Gouinaud


17/04/2013 19:08:40

De ce que je sais, c'est que la chimiothérapie brule tout : le mauvais comme le bon. Les molécules chimiques s'installent dans le corps et n'étant pas capables de discernement elles font plus de dégâts que de guérison à plus ou moins brève échéance. Cela ne mérite t-il pas réflexion avant tout traitement?

Ajouter un commentaire

 (avec http://)