LES CONSEILS SANTÉ DU LABORATOIRE JANINE BENOIT

Sécheresse vaginale : causes et prévention

Bien qu’elle soit plus fréquente après la ménopause, la sécheresse vaginale peut survenir à tout âge. Le plus souvent causée par des perturbations hormonales qui engendrent un manque de lubrification du vagin, elle peut porter préjudice à l’harmonie d’un couple.

Mieux comprendre la sécheresse vaginale

L’humidité naturelle de la surface interne du vagin crée un environnement alcalin, favorisant la reproduction sexuelle car il permet au sperme de survivre et de se déplacer. Ce processus de lubrification de la paroi vaginale permet également de rendre les rapports sexuels plus confortables. Avec l’âge, les changements dans la sécrétion hormonale peuvent diminuer le nombre de cellules à l’origine de ce mécanisme. Ces modifications sont la cause majeure de la sécheresse vaginale.

Symptômes

La sécheresse vaginale peut causer une véritable sensation d’inconfort dans la zone vaginale et pelvienne, accompagnée parfois de brûlures, de picotements et de démangeaisons. Source de mal-être personnel mais aussi dans un couple, cette affection peut donner lieu à des douleurs pendant les rapports sexuels, des saignements après ceux-ci et parfois, une perte d’intérêt pour le sexe. Elle favorise également les infections urinaires persistantes ou récidivantes.

Pourquoi souffrez-vous de sécheresse vaginale ?

La principale cause de la sécheresse vaginale est une chute des taux d’œstrogène, le plus souvent liée à l’âge (causant à terme la fin des menstruations). C’est pourquoi environ 50 % des femmes en souffrent après la ménopause. Cependant, d’autres causes peuvent être associées à cette affection qui touche globalement une femme sur six. On retrouve parmi elles l’accouchement, l’allaitement, le stress, le tabagisme, la consommation excessive d’alcool et/ou de drogues, la dépression, des troubles immunitaires (syndrome de Gougerot Sjögren par exemple), l’activité physique en excès, certains traitements contre le cancer et l’ovariectomie (ablation chirurgicale des ovaires).

 Certains médicaments peuvent également causer une diminution des sécrétions vaginales. Il est conseillé d’éviter les douches vaginales, les savons parfumés et les lotions appliquées directement sur le vagin. De même, avant chaque rapport, il est recommandé de prolonger les préliminaires afin de favoriser la lubrification naturelle du vagin.

Produit ajouté à la liste

Pour vous proposer une expérience de navigation optimale et vous offrir le meilleur service, ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies utiles pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des statistiques et permettre les partages sur les réseaux sociaux.