LES CONSEILS SANTÉ DU LABORATOIRE JANINE BENOIT

L'harpagophytum : une plante anti-inflammatoire

L’harpagophytum, ou « griffe du diable », est une plante utilisée en Afrique pour ses propriétés médicinales depuis très longtemps. Principalement connue pour son effet anti-inflammatoire, elle témoigne de multiples vertus pour la santé.

Qu’est-ce que l’harpagophytum ?

Issue de la pharmacopée traditionnelle du sud de l’Afrique, l’harpagophyton ou harpagophytum (de son nom scientifique Harpagophytum procumbens), communément appelée « griffe du diable », est une plante qui provient principalement des déserts du continent africain (Namibie, Botswana, Kalahari et Afrique du Sud). Son nom vient du grec harpagos, qui signifie crochet ou grappin, et phyton, qui veut dire plante. Ceci s’explique de par l’apparence de son fruit, couvert de crochets dont le but est de se fixer sur les animaux afin que les graines puissent être répandues. Ce sont les racines et les tubercules qui sont particulièrement utilisés pour leurs vertus médicinales.

Propriétés de l’hapagophytum

L’harpagophytum est une plante principalement connue pour ses vertus anti-inflammatoires. Elle permet ainsi de soulager les douleurs articulaires dues à l’arthrose par exemple. Cette activité est principalement due à la présence de glycosides iridoïdes qui sont connus pour leur effet anti-inflammatoire. Il est probable que les flavonoïdes que contient la griffe du diable soient également en lien avec ses propriétés biologiques.

Des études suggèrent que les glycosides iridoïdes contenus dans l’harpagophytum auraient également un effet antioxydant, neutralisant les radicaux libres responsables du stress oxydatif. La griffe du diable pourrait ainsi être bénéfique face au vieillissement prématuré des cellules et au développement de pathologies liées à celui-ci. C’est une plante qui faciliterait également la perte de poids.

Une plante reconnue en Occident

La griffe du diable fait aujourd’hui partie de la pharmacopée européenne, reconnue pour son utilisation traditionnelle dans « le traitement symptomatique des manifestations articulaires douloureuses mineures ». Dans la British Herbal Pharmacopoeia (la pharmacopée d’herboristerie britannique), la griffe du diable est reconnue pour ses propriétés analgésiques, sédatives et diurétiques.

Sources :

1. M C Lanhers, J Fleurentin et al. Anti-inflammatory and analgesic effects of an aqueous extract of Harpagophytum procumbens. Planta Med. 1992
2. B Baghdikian, M C Lanhers et al. Anti-inflammatory and analgesic effects of an aqueous extract of Harpagophytum procumbens. Planta Med. 1992
3. Larissa Finger Schaffer, Luis Ricardo Peroza et al. Harpagophytum procumbens prevents oxidative stress and loss of cell viability in vitro. Neurochem Res. 2013
4. Alejandro Betancor-Fernández, Antonio Pérez-Gálvez et al. Screening pharmaceutical preparations containing extracts of turmeric rhizome, artichoke leaf, devil's claw root and garlic or salmon oil for antioxidant capacity. J Pharm Pharmacol. 2003
5. Cristina Torres-Fuentes, Wessel F. Theeuwes et al. Devil's Claw to Suppress Appetite—Ghrelin Receptor Modulation Potential of a Harpagophytum procumbens Root Extract. PLoS One. 2014

PRODUITS EN RELATION

Produit ajouté à la liste

Pour vous proposer une expérience de navigation optimale et vous offrir le meilleur service, ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies utiles pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des statistiques et permettre les partages sur les réseaux sociaux.