LES CONSEILS SANTÉ DU LABORATOIRE JANINE BENOIT

La goutte attention à l’acidité !

La goutte est une maladie chronique causée par un taux élevé d’acide urique dans le sang. Elle se traduit par des crises qui causent des douleurs particulièrement intenses dans les articulations, débutant le plus souvent par le gros orteil.

La goutte, qu’est-ce que c’est ?

La goutte est une maladie articulaire, autrement dit un rhumatisme, qui touche plus d’un demi-million de personnes en France. Elle est due à l’hyperuricémie, c’est-à-dire une augmentation du taux sanguin d’acide urique, un composé issu de la dégradation de substances appelées purines. Lorsque celles-ci s’accumulent dans l’organisme et ne sont pas correctement évacuées via l’urine, l’acide urique s’accumule également. Cela cause la formation de cristaux d’urate dans les tissus, principalement autour des articulations, ce qui engendre de vives douleurs inflammatoires. La goutte touche principalement les hommes et ce, dès la trentaine. Chez les femmes, la maladie se manifeste plutôt après la ménopause. 

Symptômes de la goutte

La goutte évolue sous forme de crises, le plus souvent nocturnes, qui se traduisent par une douleur intense et soudaine dans une articulation. Les extrémités des membres sont particulièrement touchées. Les crises débutent le plus souvent avec le gros orteil (c’est pour cette raison qu’au Ve siècle av. J.-C., Hipprocrate employait le terme « podagre », signifiant « pris par le pied », pour qualifier cette maladie). La zone atteinte est gonflée et présente des rougeurs. Si la crise s’accompagne d’une forte fièvre et de frissons, il s’agit d’une urgence médicale.

Goutte : un lien étroit avec l’alimentation

La suralimentation constitue un des principaux facteurs de risque de la goutte qui auparavant était appelée « maladie des rois », faisant référence aux excès de table de ces derniers. Attention à l’abus d’alcool, plus particulièrement de bière ou d’alcools forts ! Une consommation accrue de viande, de fruits de mer, de boissons sucrées et/ou d’aliments riches en fructose est également en cause. Pour prévenir les crises, il est conseillé de limiter les produits contenant un fort taux de protéines animales car elles sont riches en purine (plus particulièrement les abats et la viande rouge), de s’hydrater suffisamment (au moins 2 L d’eau par jour) et de consommer suffisamment de fruits et légumes tout en limitant l’apport calorique journalier. Selon certaines études, une consommation modérée de café permettrait de prévenir l’hyperuricémie responsable de la goutte. La vitamine C est également recommandée.

 Notons que la goutte peut parfois être héréditaire, ou causée par un un traitement (les médicaments diurétiques par exemple) ou par une autre pathologie (hypertension, insuffisance rénale, diabète…).

Sources :

 

1. V L Star, M C Hochberg. Prevention and management of goût. Drugs. 1993
2. Jasvinder A. Singh, Supriya G. Reddy, Joseph Kundukulam. Risk Factors for Gout and Prevention: A Systematic Review of the Literature. Curr Opin Rheumatol. 2011
3. Kyu Yong Park, Hyun Jung Kim et al. Effects of coffee consumption on serum uric acid: systematic review and meta-analysis. Semin Arthritis Rheum. 2016
4. Stephen P. Juraschek, Edgar R. Miller, III, Allan C. Gelber. Effect of Oral Vitamin C Supplementation on Serum Uric Acid: A Meta-analysis of Randomized Controlled Trials. Arthritis Care Res (Hoboken). 2011

Produit ajouté à la liste

Pour vous proposer une expérience de navigation optimale et vous offrir le meilleur service, ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies utiles pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des statistiques et permettre les partages sur les réseaux sociaux.