LES CONSEILS SANTÉ DU LABORATOIRE JANINE BENOIT

Pourquoi le stress bloque-t-il la perte de poids ?

Avez-vous du mal à perdre du poids, même dans le cadre d’un régime ? Il se pourrait bien que cela soit dû à un stress prolongé !.

Anxiété quand tu nous tiens…

D’après une revue systématique datant de 2013, l’anxiété sociale (causée le plus souvent par de mauvaises relations interpersonnelles, le stress au travail, un manque de confiance en soi ou un faible statut socio-économique) peut être une cause d’obésité et des maladies qui lui sont associées. La prise de poids peut être favorisée par des changements dans le comportement alimentaire dus au stress (plus d’appétit, de fringales, augmentation de la consommation d’« aliments réconfortants »…).

Stress et perturbations hormonales : des ennemis de la perte de poids

Selon une étude publiée en 2015, le stress aurait une incidence sur la capacité de notre organisme à perdre du poids et ce, pour une cause bien précise – une production accrue d’une hormone nommée « bétatrophine ». Selon les auteurs de ces travaux, le stress contraindrait notre organisme à sécréter de plus fortes quantités de cette hormone qui, à son tour, bloquerait la perte de poids.

 Il faut également savoir que le stress chronique augmente les niveaux de cortisol, une hormone qui accroît la glycémie (taux de sucre dans le sang) et favorise le stockage des graisses. Le cortisol augmente également la sensation de faim, ce qui influence l’apport calorique journalier.

Pour garder la ligne, détendez-vous !

Il existe diverses techniques pour diminuer le stress qui nous assaille au quotidien, dont le yoga et la méditation, à commencer par de simples exercices de respiration. Changer son rapport à la nourriture peut également être très bénéfique. Pourquoi ne pas vous essayer à des techniques de pleine conscience pour certains de vos repas ? Pour cela, évitez les écrans ou toute autre forme de distraction et portez toute votre attention sur la nourriture que vous mangez, savourant chacune des bouchées, prenant le temps d’apprécier l’aspect, l’odeur et le goût des aliments.

Sources :

1. Yuan Zhang, Shiwu Li et al. Angiopoietin-like protein 8 (betatrophin) is a stress-response protein that down-regulates expression of adipocyte triglyceride lipase. Biochim Biophys Acta. 2016
2. Karen A. Scott, Susan J. Melhorn, Randall R. Sakai. Effects of Chronic Social Stress on Obesity. Curr Obes Rep. 2012
3. Ariana M. Chao, Ania M. Jastreboff et al. Stress, cortisol, and other appetite-related hormones: Prospective prediction of 6-month changes in food cravings and weight. Obesity (Silver Spring). 2017
4. Niovi Xenaki, Flora Bacopoulou et al. Impact of a stress management program on weight loss, mental health and lifestyle in adults with obesity: a randomized controlled trial. J Mol Biochem. 2018

Produit ajouté à la liste
_LSCESI-{"pt":"rw","m":"iqitcookielaw","h":"displayBeforeBodyClosingTag"}-START_

Pour vous proposer une expérience de navigation optimale et vous offrir le meilleur service, ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies utiles pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des statistiques et permettre les partages sur les réseaux sociaux.

_LSCESIEND_