LES CONSEILS SANTÉ DU LABORATOIRE JANINE BENOIT

Tribulus terrestris, une plante aux usages multiples

Utilisé depuis plusieurs millénaires, le Tribule terrestre est une plante d’origine Méditerranéenne. Répandu à travers le monde pour son usage médicinal traditionnel, il affecte notamment la sphère sexuelle et hormonale. 

Description du Tribulus terrestris

Le Tribule terrestre (de son nom scientifique Tribulus terrestris), également appelé Croix-de-Malte, est une plante de la famille des Zygophyllacées que l’on retrouve dans de nombreuses régions du monde, en Europe, comme en Asie ou en Afrique. Il produit des fruits dont les épines sont si solides qu’elles peuvent facilement crever un pneu de vélo, ce qui en fait un véritable cauchemar pour les vététistes ! C’est une plante qui pousse au ras du sol, dans des climats plutôt arides.

Les utilisations traditionnelles du Tribule terrestre

Le Tribule terrestre est avant tout utilisé en médecine ayurvédique et ce, depuis très longtemps. Selon d’anciens écrits datant de 700 a.v. J.-C., cette plante, nommée « gokshura » en Inde, témoignerait de vertus toniques, aphrodisiaques, mais aussi diurétiques. Dans la médecine traditionnelle chinoise, le Tribulus terrestris est utilisé notamment dans le cadre de maladies cardiovasculaires ou de troubles urinaires. En Europe, son utilisation s’est longtemps focalisée sur l’insuffisance hormonale. Beaucoup de résultats d’études scientifiques coïncident avec les utilisations traditionnelles du Tribule terrestre.

Que dit la science ?

Un certain nombre d’études scientifiques témoignent de l’effet aphrodisiaque du Tribulus terrestris mais aussi de ses vertus face à l’infertilité et à l’impuissance. Sur le plan dermatologique, cette plante présenterait des bienfaits pour lutter contre l’eczéma et le vitiligo. Le Tribule terrestre aurait également des propriétés hépatoprotectrices, diurétiques, analgésiques, antimicrobiennes (antiparasitaires, antibactériennes et antimycosiques), mais aussi hypocholestérolémiantes. De même, ses vertus neuroprotectrices pourraient en faire un allié considérable dans le traitement du Parkinson.

Effets secondaires et contre-indications

Le Tribule terreste semble relativement sûr d’emploi mais selon des études sur des animaux, il pourrait avoir un impact sur le développement du fœtus, bien qu’il n’existe pas de données précises à ce sujet. Prudence reste de mise, c’est pourquoi cette plante est déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes. Ses effets secondaires peuvent inclure des troubles du sommeil, des règles irrégulières et des troubles digestifs.

Sources :

1. Jacot Elise. Contribution à l'étude de Tribulus terrestris. 2002
2. Uzma Saleem, Zunera Chauhdary et al. Anti-Parkinson’s Activity of Tribulus terrestris via Modulation of AChE, α-Synuclein, TNF-α, and IL-1β. ACS Omega 2020
3. Akhtari E, Raisi F, Keshavarz M, et al. Tribulus terrestris for treatment of sexual dysfunction in women: randomized double-blind placebo - controlled study. Daru. 2014
4. Walker D, Bird A, Flora T, O'Sullivan B. Some effects of feeding Tribulus terrestris, Ipomoea lonchophylla and the seed of Abelmoschus ficulneus on fetal development and the outcome of pregnancy in sheep. Reprod Fertil Dev. 1992

Produit ajouté à la liste

Pour vous proposer une expérience de navigation optimale et vous offrir le meilleur service, ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies utiles pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des statistiques et permettre les partages sur les réseaux sociaux.