LES CONSEILS SANTÉ DU LABORATOIRE JANINE BENOIT

L’acidité et les maladies selon Otto Warburg, prix Nobel de médecine

Selon les travaux d’Otto Warburg, lauréat du prix de Nobel de médecine en 1931, l’acidose serait condition fondamentale pour le développement des maladies, plus particulièrement du cancer. Un terrain alcalin serait ainsi plus favorable à un état de santé durable.

Qui était Otto Warburg ?

Né en Allemagne en 1883, Otto Heinrich Warburg était issu d’une lignée de scientifiques, de philosophes, d’artistes et de philanthropes. Il a obtenu un doctorat en chimie en 1906 puis, un doctorat en médecine en 1911, quelques années après avoir débuté ses recherches sur le processus de consommation d’oxygène dans les œufs d’oursin. Après avoir servi dans la cavalerie durant la Première Guerre mondiale, Otto Warburg est revenu dans le monde universitaire, suivant les conseils d’Albert Einstein qui était un ami de son père. En 1931, il est devenu directeur du département de physiologie cellulaire de l’Institut Kaiser Wilhelm puis, il a reçu le prix Nobel de médecine pour sa découverte de la nature et du mode d'action de l'enzyme respiratoire. Il est parvenu à montrer, entre autres, que les cellules cancéreuses pouvaient se développer en l’absence d’oxygène.

Nominé pour un second prix Nobel en 1944, il aurait même reçu le prix en question selon certaines sources, ne pouvant toutefois pas l’accepter à cause de restrictions imposées par Hitler. Otto Warburg a également été membre de la Royal Society of London (équivalent de l’Académie des sciences en France), mais aussi titulaire de l’Ordre national du Mérite français et du doctorat honorifique d’Oxford.

Les maladies se développent en terrain acide ?

Dans un article intitulé « The Metabolism of Tumors in the Body » (le métabolisme des tumeurs dans le corps), Otto Warburg est d’abord parti du principe que l’énergie des cellules tumorales provient de deux processus : la respiration et la fermentation. La respiration leur permet de transformer les matières organiques en dioxyde de carbone et en eau. La fermentation, quant à elle, leur permet de détériorer le glucose en acide lactique, acidifiant l’organisme et rendant le terrain encore plus propice à leur développement.

Selon Warburg, la principale cause du cancer est « le remplacement de la respiration de l’oxygène dans les cellules saines du corps par une fermentation du sucre » (ce qui crée terrain acide dans l’organisme). D’après lui, pour tuer les cellules tumorales en les privant d’énergie, il faut notamment prévenir l’acidose car la fermentation du glucose permet de satisfaire en grande partie les besoins énergétiques de ces cellules malades.

Alcaliniser son organisme pour éviter les maladies

Ainsi, d’après les conclusions que l’on peut tirer des travaux de Warburg, les maladies ne pourraient pas se développer en terrain alcalin. C’est pourquoi il est essentiel de faire attention à son alimentation et d’éviter autant que possible le sucre, plus particulièrement lorsque celui-ci est raffiné. La nourriture industrielle et l’alcool sont également à proscrire autant que possible si l’on souhaite éviter d’acidifier son organisme. Les aliments les plus alcalins sont les légumes, certains fruits, les graines et les fruits à coque. Ils peuvent aider à la prévention de nombreuses maladies en maintenant un bon équilibre acido-basique dans l’organisme.

Sources :

1. Brand RA. Biographical sketch: Otto Heinrich Warburg, PhD, MD. Clin Orthop Relat Res. 2010
2. Otto Warburg, Franz Wind, Erwin Negelein. The metabolism of tumors in the body. 1926
3. Julie Razungles,Vincent Cavaillès et al. L’effet Warburg : De la théorie du cancer aux applications thérapeutiques en cancérologie. Med Sci (Paris). 2013

Produit ajouté à la liste

Pour vous proposer une expérience de navigation optimale et vous offrir le meilleur service, ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies utiles pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des statistiques et permettre les partages sur les réseaux sociaux.