LES CONSEILS SANTÉ DU LABORATOIRE JANINE BENOIT

Le manque de sommeil fait-il grossir ?

Vous essayez de mincir sans y parvenir ? Il peut alors être intéressant de porter votre attention sur vos habitudes de sommeil qui sont un facteur pouvant influencer grandement la perte de poids.

Le sommeil et la santé

Nous avons souvent tendance à négliger nos nuits alors qu’au contraire, il s’agit d’une priorité absolue en matière de santé. Dormir trop peu augmente le risque de nombreuses pathologies, non seulement psychologiques mais aussi physiques, dont l’obésité. Si vous faites des régimes à n’en plus finir sans obtenir de résultat tangible, il est tout à fait possible que cela soit dû au manque de sommeil qui a une grande influence sur nos habitudes alimentaires.

Manque de sommeil et prise de poids

Selon les scientifiques, dormir moins de sept heures par nuit peut augmenter le risque de prise de poids, voire d’obésité (qui, à son tour peut perturber le sommeil, créant ainsi un cercle vicieux). Ceci s’explique notamment par des perturbations hormonales : dormir trop peu augmente la production de ghréline (hormone digestive qui stimule l’appétit) et diminue la production de leptine (hormone de la satiété).

En outre, d’après un essai clinique randomisé datant de 2016, manquer de sommeil peut augmenter notre appétit, plus particulièrement pour les aliments caloriques, tout en diminuant notre résistance aux fringales. Dormir peu altère le système endocannabinoïde qui joue un rôle crucial dans l’équilibre de nombreux mécanismes de notre corps.

Il faut également garder à l’esprit que l’activité physique est un pilier de la perte de poids, mais aussi de la santé dans sa globalité. Si vous ne dormez pas suffisamment, il peut devenir difficile de trouver l’énergie nécessaire pour pratiquer un sport. Le manque de sommeil encourage ainsi la sédentarité.

Quelques conseils pour mieux dormir

Si vous souhaitez améliorer la qualité et la durée de votre sommeil, il est conseillé d’instaurer, dans la mesure du possible, une certaine routine (c’est-à-dire se coucher et se réveiller à peu près à la même heure chaque jour). D’autre part, il est recommandé d’éviter la caféine, l’alcool et les repas lourds le soir. La lumière bleue des écrans est également un ennemi d’un sommeil de qualité, c’est pourquoi il vaut mieux les éteindre au moins une heure avant le coucher. En cas de stress, vous pouvez essayer le yoga ou la méditation, mais aussi divers exercices de respiration et de relaxation.

Sources :

1. Taheri S, Lin L, Austin D, Young T, Mignot E. Short sleep duration is associated with reduced leptin, elevated ghrelin, and increased body mass index. PLoS Med. 2004
2. Hanlon EC, Tasali E, Leproult R, Stuhr KL, Doncheck E, de Wit H, Hillard CJ, Van Cauter E. Sleep Restriction Enhances the Daily Rhythm of Circulating Levels of Endocannabinoid 2-Arachidonoylglycerol. Sleep. 2016

Produit ajouté à la liste

Pour vous proposer une expérience de navigation optimale et vous offrir le meilleur service, ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies utiles pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des statistiques et permettre les partages sur les réseaux sociaux.