LES CONSEILS SANTÉ DU LABORATOIRE JANINE BENOIT

Les acides aminés bons pour la mémoire

De nombreux facteurs peuvent influencer nos performances cognitives et l’alimentation joue-là un rôle conséquent. Parmi les nutriments pouvant agir sur notre mémoire, on retrouve notamment certains acides aminés.

Qu’est-ce qu’un acide aminé ?

Les acides aminés sont des molécules qui, lorsque assemblées grâce des liaisons peptidiques, forment des protéines. Les fonctions et les propriétés chimiques de ces dernières dépendent des acides aminés qui entrent dans leur composition mais aussi de l’ordre d’assemblage de ceux-ci. Il existe en tout une centaine de ces substances dont seulement 22 peuvent être codées par un génome vivant : on les appelle les acides aminés protéinogènes. 

L’acide glutamique

L’acide glutamique, ou glutamate, est un acide aminé qualifié de non essentiel car il peut être sécrété par l’organisme. Cependant, les quantités produites naturellement par notre corps sont insuffisantes la plupart du temps, c’est pourquoi un apport alimentaire est essentiel. Il faut savoir que l’acide glutamique constitue le neurotransmetteur le plus actif dans notre système nerveux central. Ses effets sur le cerveau sont étudiés depuis une trentaine d’années par les scientifiques. En 1993, des chercheurs ont mis en lumière l’importance du rôle du glutamate en matière d’apprentissage et de mémoire. L’année suivante, des experts ont montré qu’en facilitant la transmission glutamatergique par une action sur les récepteurs de glutamate, il était possible d’améliorer la mémoire et ce, sur plusieurs niveaux. Cet effet du glutamate sur la mémoire continue d’être étudié par les scientifiques.

La tyrosine

La tyrosine est également un acide aminé non essentiel car il peut être produit par notre organisme. C’est une molécule qui joue notamment un rôle essentiel dans la synthèse de la noradrénaline (un neurotransmetteur du système nerveux sympathique) mais aussi dans la production de dopamine. De manière globale, la tyrosine améliore les performances cognitives. Selon une étude publiée en 2013, une supplémentation de cet acide aminé permettrait notamment d’améliorer la mémoire de travail (une forme de mémoire à court terme).

Sources :

1. Staubli U, Rogers G, Lynch G. Facilitation of glutamate receptors enhances memory. Proc Natl Acad Sci U S A. 1994
2. McEntee WJ, Crook TH. Glutamate: its role in learning, memory, and the aging brain. Psychopharmacology (Berl). 1993
3. Jing H, Cheng Y, Li S, Zhang G. [Effects of glutamate and glutamine on learning and memory of rats]. Wei Sheng Yan Jiu. 2000

4. Jongkees BJ, Hommel B, Colzato LS. People are different: tyrosine's modulating effect on cognitive control in healthy humans may depend on individual differences related to dopamine function. Front Psychol. 2014
5. Colzato LS, Jongkees BJ, Sellaro R, Hommel B. Working memory reloaded: tyrosine repletes updating in the N-back task. Front Behav Neurosci. 2013

Produit ajouté à la liste

Pour vous proposer une expérience de navigation optimale et vous offrir le meilleur service, ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies utiles pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des statistiques et permettre les partages sur les réseaux sociaux.