Le régime cétogène, c'est quoi exactement ?

Qu’est-ce que le régime Cétogène ?

Le régime alimentaire cétogène ou Keto (de ketogenic diet en anglais) n’est pas du tout nouveau. Cette forme d’alimentation a beaucoup été étudiée pour l’accompagnement de pathologies spécifiques et fait toujours, à la date d’aujourd’hui l’objet de recherches scientifiques concernant la relation directe entre notre alimentation et notre santé. Durant les années 20 du siècle dernier, plusieurs études ont été menées dans le but de trouver une amélioration chez les enfants souffrant de troubles épileptiques. Les résultats se révélant efficaces, l’alimentation cétogène est toujours utilisée actuellement apportant d’excellents résultats.

Il s’agit d’un régime très spécifique qui inverse complètement la pyramide alimentaire que nous connaissons jusqu’à présent.

Pour faire simple, tout est une question de proportions et d’ingrédients. La base du régime cétogène est de réduire au maximum l’apport en glucides, augmenter les quantités de lipides (bon gras) et de protéines.

Comment agit ce régime dans l’organisme ?

La réduction des glucides va pousser notre organisme à un état de « cétose ». Une fois que nos réserves de glucose sont épuisées, notre métabolisme commence à produire, à partir des graisses, ce que l’on appelle des corps cétoniques. Ce processus fait que notre corps utilise les graisses comme source d’énergie au lieu du glucose (sucre) qu’il utilise habituellement. Grâce à ce changement alimentaire, la production d’insuline diminue et l’énergie obtenue grâce aux lipides est beaucoup plus importante.

Est-il intéressant pour la perte de poids ?

Le premier avantage de ce régime est le fait que l’on mange à sa faim. Dans la perte de poids ce qui est souvent le plus difficile est la privation, pouvant entrainer une tristesse, mauvaise humeur ou un effet rebond par la suite. Grâce à son effet anorexigène, c’est-à-dire coupe-faim, ce régime apporte un effet de satiété au cerveau.

Un autre avantage qui évite le problème de la fonte musculaire est l’apport en protéines. La proportion du régime cétogène est de 70 à 80 % de lipides, 20 à 25 % de protéines et de 5 à 10 % de glucides. Ceci permet de conserver la masse musculaire et d’améliorer le fonctionnement du métabolisme. La particularité de ce régime est surtout le fait de changer de carburant, au lieu d’utiliser les glucides, l’organisme va transformer la graisse comme source d’énergie, ce qui permet de perdre plus facilement du poids.

Quels sont les bénéfices du régime cétogène ou Keto pour la santé ?

Selon de nombreuses études scientifiques le régime cétogène montre des résultats très prometteurs face à des pathologies neurodégénératives (Parkinson / Alzheimer), certains cancers, diabète de type 2, sclérose en plaques…

Souvent, lors d’un changement alimentaire, il est possible de ressentir des moments de fatigue ou de coup de barre. Le régime keto tout comme le jeûne augmente l’énergie et diminue la sensation de fatigue. De plus, il possède aussi un effet anti-inflammatoire sur l’organisme dû à l’apport d’aliments tels que : les huiles végétales, les oléagineux, les légumes verts, les fruits, les poissons gras…

Est-il recommandé dans l’accompagnement de certaines pathologies ?

Toute maladie doit être accompagnée d’un régime alimentaire adapté. Le régime cétogène est tout à fait indiqué dans beaucoup de pathologies. En cas de prédiabète ou de diabète de type 2, le régime cétogène est un des plus efficaces car la suppression des glucides permet de réduire la glycémie et d’améliorer la sensibilité à l’insuline. De plus, ce changement alimentaire va permettre une perte de poids qui sera aussi importante pour assurer le succès du traitement.

En médecine, le régime cétogène est aussi recommandé pour les crises d’épilepsie, notamment chez les enfants. Plusieurs études ont montré une réduction des crises et une nette amélioration grâce à ce changement alimentaire. Par principe de précaution, avant de réaliser quelconque changement d’alimentation, il est tout de même recommandé de consulter son médecin.

Il s’agit aussi d’un redoutable régime anti-inflammatoire. Beaucoup de personnes ressentent une nette amélioration des symptômes inflammatoires en suivant un régime cétogène. Dans le cas de la Fibromyalgie, en quelques jours seulement, il est possible de ressentir une atténuation des douleurs chroniques et de l’état inflammatoire.

D’autres études ont mis en évidence la relation entre la consommation excessive de sucres et la maladie d’Alzheimer. Certaines études, certaines toujours en cours, montreraient un ralentissement de la progression de cette maladie et une amélioration des fonctions cognitives en appliquant un régime cétogène. Des résultats similaires ont aussi été observés dans l’accompagnement du parkinson en suivant ce régime. Il faut tout de même faire attention dans le choix et les proportions des ingrédients pour éviter toute carence alimentaire, surtout chez les personnes âgées.

Quels sont les précautions à prendre lors d’un régime Keto ?

Adopter un régime alimentaire différent est un chamboulement pour l’organisme. Le métabolisme de chaque individu doit s’adapter à ce changement alimentaire et parfois l’organisme peut réagir. Le régime cétogène peut être introduit petit à petit de manière progressive pour les personnes fragiles en réduisant l’apport des aliments riches en glucides et sucres.

Il est possible d’avoir des variations de cholestérol notamment constater une augmentation du mauvais cholestérol (LDL). Ce phénomène est tout à fait normal puisque l’apport en lipides est plus important. Normalement, ces variations s’équilibrent une fois que le métabolisme retrouve la stabilité.

Tout est question d’équilibre et de proportions. Pour suivre un régime cétogène, il est très important de bien choisir ses ingrédients et faire attention aux proportions pour ne pas manquer de nutriments. La suppression des céréales ou de certains fruits peuvent entrainés des carences nutritionnelles, pour cela il est recommandé de prendre des compléments naturels à base de sélénium, magnésium, vitamine C ou B.

Pour les personnes souffrantes de troubles rénaux, il faut veiller à ce que l’apport en protéines ne soit pas excessive, pour ne pas surcharger les fonctions rénales.

Les aliments à privilégier et à éviter

Le principe du régime cétogène est très simple, il suffit de diminuer l’apport en glucides et d’augmenter la quantité de lipides.

Le premier pas à faire est de supprimer tout ce qui est à base de céréales : le pain, les pâtes et les féculents comme les pommes de terre. Les produits transformés sont aussi à supprimer, malheureusement ces aliments contiennent souvent des sucres rajoutés, trop de sel et beaucoup d’additifs. Cela peut paraître compliqué mais en réalité tout commence avec les courses, il faut éviter tout produit qui est subit une transformation.

Les aliments à privilégier :

Fruits : l’idéal est de consommer des fruits rouges ou du moins des fruits les moins sucrés possibles. De préférence, en dehors des repas ou avant et avec modération dans un premier temps.

Légumes : il est préférable de consommer des légumes verts. Même si les légumes sont bons pour la santé ils contiennent aussi des glucides. Dans un premier temps, il est préférable de supprimer les pommes de terre, patates douces ainsi que les carottes car elles renferment beaucoup de sucres.

Viandes : toutes les viandes sont permises à conditions qu’elles ne soient pas transformées. Elles sont riches en protéines et en lipides.

Poissons : les poissons bleus et gras ainsi que les fruits de mer sont recommandés aussi. De préférence, le plus sauvage possible et de qualité. Attention tout de fois pour les personnes qui souffrent d’acidité, les fruits de mer sont à éviter.

Les produits laitiers : dans les produits laitiers, le lait n’est pas recommandé car il est trop riche en glucides, par contre la crème fraiche ainsi que les fromages sont riches en lipides donc tout à fait autorisée dans le régime cétogène, toutefois à consommer avec modérations chez les personnes souffrant de rhumatismes importants.

Les œufs : ceux-ci peuvent être consommés à volonté, ils sont riches en vitamines et bon cholestérol.

Les graisses : l’apport en graisse doit représenter 75 % de notre besoin en calories. Les viandes grasses, le beurre, l’huile d’olive, de noix, de lin, de noix de coco ou d’avocat sont des bons lipides. Les avocats sont à consommer aussi à volonté.

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant
Produit ajouté à la liste

Pour vous proposer une expérience de navigation optimale et vous offrir le meilleur service, ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies utiles pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des statistiques et permettre les partages sur les réseaux sociaux.